UNICEF78-comite

08 décembre 2018

Stands de noel... Alinea et Parly II

 

 

                Pour les cadeaux de fin d'année, pensez à venir sur les stands de l'UNICEF... 

 

                              Depuis ce samedi 8 décembre, nous sommes au magasin Alinéa des Clayes sous Bois  (jusqu'au 23 décembre)

 

                            A partir du mardi 11 decémbre, le chalet UNICEF sera ouvert au centre commercial Parly II  (jusqu'au 28 décembre)

 

                                Les 14 et 15 décembre, vous pourrez également vous rendre au magasin Carrefour de Chambourcy.

 

 

N'oubliez pas que vos achats permettront de financer des actions de terrain pour l'UNICEF... Un sachet de cartes de voeux à 13 euros, c'est une centaine de vaccins que nous pouvons fournir, c'est une centaine de vies sauvées !

 

                                               °°°° TOUS LES BENEVOLES DE L'UNICEF78 VOUS DISENT A BIENTOT

Posté par UNICEF78-comite à 18:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]


MARLY LE ROI : UNE FRESQUE POUR ILLUSTRER LES DROITS DE L'ENFANT

 

20181208_125257

                                                                        l'illustration de la convention internationale des droits de l'enfant

Ce samedi 8 décembre, le maire de Maly le Roi a inauguré une fresque géante illustrant le 70 ème anniversaire de la déclaration universelle des droits de l'homme adoptée en 1948 par l'ONU. Cette fresque représente quelques uns de ses pères fondateurs comme René Cassin ou  Eleanor Roossevelt ainsi que  des hommes ou des femmes qui se sont battus pour la faire  vivre telles que Simone Veil, Nelson Mandela ou encore le Mahatma Gandhi.  Elle est située Rond Point des droits de l'homme (un certain nombre de Marlychois ignorent d'ailleurs le nom de ce site), à l'entrée de la ville, sous  le  pont SNCF, à proximité  de la gare. Sur une autre arche, une autre fresque signée Sarah Simon illustre la Convention Internationale des Droits de l'Enfant adoptée par l'assemblée générale de l'ONU le 20 novembre 1989. Ces deux causes tiennent particulièrement à coeur de M Jean-Yves Perrot, le maire de cette  Ville Amie des Enfants. Profitant du chantier de réfection du pont-rail,  les deux oeuvres ont été financées en grande partie par la SNCF. 

 

20181208_110312

 

 

La cérémonie a été marquée par les interventions des représentants de plusieurs associations comme l'ACAT (Action des chrétiens pour l'abolition de la torture), Amnesty International, l'ASTI (association de solidarité avec les travailleurs immigrés) qui aide les étrangers à s'insérer dans la société  française et bien évidemment de l'UNICEF France, représentée par l'un de ses administrateurs, M. Jean-Pierre Auroux, ainsi que par Michèle Mennella la déléguée  pour les Yvelines (le siège de la délégation 78 se situe à Marly le Roi) ainsi que par une dizaine de jeunes ambassadrices de l'UNICEF du lycée Louis de Broglie

 

 

20181208_112006

Dans son discours, Jean-Pierre Arnoux a tenu à rappeler qu'il fallait toujours se battre et être attentif au respect de la Convention Internationale des Droits de l'Enfant. 537 millions d'enfantsdans le monde (1 enfant sur 4) a-t-il indiqué ne peuvent vivre sans assistance humanitaire ! Chaque année, en dépit des efforts de l'UNICEF,  6 millions d'enfants trouvent encore la mort faute de soins appropriés. Protéger, sauver, éduquer telles sont les actions menées par le Fonds des Nations Unies pour l'Enfance depuis sa création en 1946. Aujourd'hui, en raison de la multiplication des conflits, des catastrophes climatiques de plus en plus marquées, de l'accroissement de la population , l'UNICEF se retrouve souvent en première ligne dans un nombre grandissant de pays.  C'est dire l'importance que nous attachons à multiplier le nombre de nos bénévoles. Ce sont eux les fers de lance de notre combat pour informer, faire connaitre notre travail et collecter auprès du public les fonds nécessaires pour l'accomplissement de nos missions à travers le monde (l'UNICEF agit dans 190 pays). En France, les représentants de l'UNICEF multiplient les plaidoyers pour une meilleure application de la CIDE. Ils sont aussi la voix des enfants qui n'arrivent pas toujours à se faire entendre, notamment les plus vulnérables.  Dans ce cadre les Jeunes Ambassadeurs ou les étudiants Campus de  l'UNICEF peuvent jouer un rôle essentiel pour faire remonter les problêmes. 

 

 

Posté par UNICEF78-comite à 18:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 novembre 2018

STANDS DE NOEL : C'EST PARTI

 

Bientôt Noel... l'UNICEF 78 se déploie dans le département pour répondre présent dans un maximum de marchés de Noel et dans les centres commerciaux.  Le coup d'envoi a été donné les 23 et 24 novembre dans la galerie commerciale du  Carrefour Montesson. 

 

20181123_110411

Poursuite de notre présence ce week end  (du 30 novembre au 2 décembre) à Montigny le Bretonneux. 

Stand de Noel au Lycée international de St Germain en Laye le samedi 1é décembre

Stand UNICEF chez Airbus aérospace  les Mureaux les 10 et 11 décembre

Ventes UNICEF chez Bouygues

Le 8 décembre et jusqu'à Noel, ouverture tous les jours du stand UNICEF au magasin Alinéa des Clayes sous Bois.  Du 11 décembre au 28 décembre nous vous donnons rendez-vous dans le châlet UNICEF du centre commercial Parly II. 

 

Le bonheur d'offrir... Le bonheur de venir en aide à des centaines d'enfants qui vivent les pires difficultés dans le monde.  Pour chaque enfant, faisons acte de générosité et d'une bienveillante attention. Merci d'avance. 

Posté par UNICEF78-comite à 20:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

VERNEUIL SUR SEINE : QUAND LA BD AIDE L'UNICEF

 

 

Les organisateurs du 7 ème salon de la BD de Verneuil sur Seine avaient convié l'UNICEF a tenir un stand sur lequel nous avons pu exposer et mettre en vente nos différents ouvrages à destination des jeunes enfants... Découverte par le toucher, imagier à animer, pâtisseries du monde, comptine des animaux... Vous connaissez ces ouvrages à travers les informations de la Boutique Solidaire de l'UNICEF. 

Les amoureux  de bandes dessinées ont un grand coeur. Les auteurs et les illustrateurs aussi. A la fin du salon, une trentaine d'oeuvres qu'ils ont réalisées sur place ont été mises aux enchères. La somme récoltée a été distribuée au profit de la Ligue des Droits de l'Homme et de l'UNICEF, deux organes qui défendent des causes souvent communes. 

L'UNICEF 78 tient à remercier vivement  les organisateurs et la ville de Verneuil sur Seine... Rendez-vous l'an prochain ! 

Posté par UNICEF78-comite à 20:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

CIDE... SEMAINE A L'HONNEUR POUR LES DROITS DE L'ENFANT

 

La convention internationale des droits de l'enfant a eu 29 ans le 20 novembre dernier.  Les Etats membres de l'ONU avaient adopté à l'unanimité ce texte de 54 articles garantissant à chaque enfant un minimum de droits élémentaires comme celui à la santé, à l'éducation, à une identité,  à vivre avec ses parents, à pouvoir s'exprimer... Des droits ratifiés par la plupart des Etats ce qui signifie qu'ils doivent s'appliquer  et  ont force de loi. 

 

Mais les droits de l'enfant restent dans bien des pays, une notion que l'on adapte au fil des circonstances. C'est pourquoi l'UNICEF doit rester vigilante sur l'application et les interprétations qui peuvent en être faite. Un examen du respect de la CIDE  a lieu  tous les 5 ans par une instance de l'ONU, le comité des droits de l'enfant. On imagine que cette convention est loin d'être respectée dans certains pays . Mais il faut savoir que  la France n'est pas exempte de critiques. Aujourd'hui, c'est particulièrement le cas quand on aborde la question des Mineurs Non Accompagnés (MNA). L'enfant dont on récuse de plus en plus la minorité dont il se prévaut semble de plus en plus être considéré d'abord comme un étranger alors que c'est sa situation d'enfant qui doit prévaloir.  L'UNICEF France vient de se joindre  à dix autres mouvements pour dénoncer un projet de décret  sur le fichage des enfants et adolescent.e.s  non accompagné.e.s.

 

Deux mois après la création d’un fichier national biométrique des mineur⋅e⋅s non accompagné⋅e⋅s (MNA) par la loi « Asile et Immigration », ce texte préparé par le ministère de l'intérieur confirme nos craintes et en suscite de nouvelles. Au motif annoncé dans ce projet de décret de « mieux garantir la protection de l’enfance et de lutter contre l’entrée et le séjour irréguliers des étrangers », le ministère de l’Intérieur propose un texte qui permettra aux départements de remettre en cause encore plus aisément la minorité des enfants qui sollicitent une protection et facilitera leur éloignement du territoire, sans égard pour le respect de leur vie privée et leur droit à une protection. Ces mineur∙e∙s sont ainsi considéré∙e∙s d’abord comme des migrant∙e∙s à expulser plutôt que comme des enfants à protéger.

 

Le plaidoyer dans les écoles, les centres de loisir, auprès des assistantes familiales, reste donc malheureusement toujours d'actualité pour les bénévoles de l'UNICEF qui doivent sans cesse rappeler les fondements de cette convention qui repose d'abord sur des valeurs d'humanité.

 

                                               Voici quelques illustration du travail des bénévoles des Yvelines ...

 

   ° GUYANCOURT : LE DROIT A LA PAROLE

 

le 16 novembre, la ville de Guyancourt -Ville Amie des Enfants- a consacré la journée au droit à l'expression en invitant une dizaine d'associations à dialoguer avec des élèves de CM2 et de 6 ème. L'UNICEF a voulu parler de Malala Yousafzai, cette jeune Pakistanaise qui a failli mourir sous les balles des talibans à l'âge de 15 ans car elle se battait pour les que les filles aient le même droit à l'éducation que les garçons. Malala, soignée en Grande Bretagne survivra. Un an plus tard, le jour de son anniversaire, le 16 juillet  2013 elle prononcera un discours qui fera date à la tribune de l'ONU. Elle devient une îcone . A 17 ans, elle sera désignée Prix Nobel de la Paix. 

Aujourd'hui, elle poursuit ses études à Oxford et garde en elle la même volonté : faire du droit à l'éducation des filles un droit inaliénable partout dans le monde. 

Philippe et Maité, les représentants de l'UNICEF ont pu projeté un petit film retraçant son histoire et dialoguer en petits groupes avec près de 70 enfants particulièrement attentifs et avides de renseignements sur l'action du Fonds des Nations Unies pour l'Enfance. 

 

unicef forum guyancourt photo

                                       Malala et le droit d'expression (art. 12, 13, 14,15, 16, 17 de la CIDE) expliqué aux élèves de Guyancourt 

 

 ° UN CONCERT A CARRIERES-SOUS-POISSY

 

Célébration en musique de cet anniversaire à Carrières sous Poissy puisque 78 enfants des écoles de musiques, des centres aérés et de l'orchestre Démos (qui font de la musique à la philarmonie de Paris) ont illustré pendant près de deux heures et de la plus belle des manières quelques uns des droits de l'enfant en présence de Christophe Delrieux, le maire de cette ville qui a rejoint depuis plusieurs années le club des VAE. 

 

20181120_192510

20181120_193324

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20181120_211648 (1)

 

20181120_210437

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 ° RAMBOUILLET PREPARE UN NOEL SOLIDAIRE

 

Coup de chapeau aux 12 Jeunes Ambassadeurs de l'UNICEF du lycée Bascan, le plus grand lycée d'Ile de France. En ce 20 novembre ils se sont mobilisés pour récolter des jouets à l'entrée de l'établissement afin d'aller les vendre le week end suivant sur le marché du Perray en Yvelines. L'argent récolté sera reversé en intégralité à l'UNICEF. 

20181120_101809_006

Selon un premier décompte, ce stand alimenté par les autres élèves du lycée a recueilli plus de 250 jouets qui n'étaient plus utilisés par leurs possesseurs devenus trop âgés. 

La semaine précédente, dite semaine des solidarités au sein du lycée; les JA ont parcouru les classes pour exposer le travail de l'UNICEF dans le monde, les leitmotiv de l'organisation toujours en faveur des enfants : sauver, protéger, éduquer... Une antenne UNICEF qui a le soutien total de l'équipe éducative, le proviseur, M. Dominique Pinchera et son  adjointe, Mme Estelle Gette, en tête. C'est d'ailleurs assez exceptionnel pour le souligner, l'accès à l'établissement  se fait par une allée tout au long de laquelle se trouvent des panneaux rappelant les 10 droits fondamentaux des enfants..

20181120_101726 (1)

 

"C'est ainsi que les enfants s'emparent de leur lycée. Une bonne façon  pour créer du lien et donner un sens à leur vie" conclu M. Pinchera qui se verrait bien attribuer  un  label "Lycée Ami des Enfants". Quelle bonne idée ! 

 

 

  ° CINEMA POUR LES ENFANTS DE CONFLANS-STE-HONORINE

Quelques 700 enfants des centres de loisirs  ont assisté le 21 novembre  à une projection au cinéma Pathé de la ville en présence de l'adjointe à la culture, Mme Sophie de Portes. Avant les projections, l'UNICEF a été mise à l'honneur, à travers des interventions portant sur son rôle dans le monde puis à travers un focus sur la façon la plus appropriée pour les jeunes de consulter les écrans, les tablettes, les ordinateurs, les smartphones tout en évitant  de se mettre en danger.  Les écrans sont en effet partout aujourd'hui.. On ne peut pas vraiment s'en passer. Quelques règles simples  permettent cependant de lutter contre certains excès qui peuvent nuire à la santé (lumière bleue, troubles neurologiques, troubles de la mémoire ou de l'attention, addiction) ou s'attaquer à sa propre personne  ( réseaux sociaux, cybercriminalité) ou colporter de  fausses informations.  (Voir sur Internet la règle des 3,6,9,12 élaborée par le neuro psychiatre Serge Tisseron)

Posté par UNICEF78-comite à 17:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]


12 novembre 2018

extrait de la consultation nationale des 6 - 18 ans

 

INÉGALITÉS FEMMES-HOMMES : ÇA COMMENCE DÈS L’ENFANCE

Dans sa consultation nationale des 6-18 ans, l’UNICEF s’est penché sur la façon dont les filles et les garçons perçoivent leurs droits : très tôt, les filles subissent plus de privations et souffrent plus des inégalités.

Les inégalités constatées dans la société entre les femmes et les hommes se manifestent dès l’enfance : les éléments recueillis par l’UNICEF France dans le cadre de sa consultation nationale des 6-18 ans montrent que les filles sont plus touchées que les garçons pour de nombreuses privations. Elles sont par exemple moins favorisées dans l’accès au savoir, à la santé, aux relations sociales et aux loisirs (deux tiers des jeunes pratiquant une activité de loisir subventionnée sont des garçons). Les discriminations qu’elles subissent adultes émergent en fait alors qu’elles sont très jeunes.

>>> Inégalités filles-garçons : qu'en pensent les enfants ?

Des inégalités dans tous les espaces

Une fille reçoit plus qu’un garçon des injonctions sur sa tenue vestimentaire. Les reproches qu’on lui fait lui intiment qu’elle est trop féminine, trop provocante, ou au contraire qu’elle ne se conforme pas assez aux modèles féminins. Autre aspect de l’oppression qui pèse sur les filles : le harcèlement. Elles sont deux fois plus harcelées que les garçons et cela se produit dans toutes les sphères de leur existence : sur Internet, dans l’espace public ou dans les transports en commun. Dans les quartiers prioritaires, les garçons sont très présents à l’extérieur, alors que les filles sont confinées à l’espace domestique. À terme, elles finissent par délaisser l’espace public, qui devient de fait un territoire masculin.

À l’école, le constat est similaire : dans la cour de récréation, ce sont les jeux des garçons qui occupent le plus de place. Ils sont au centre alors que les filles occupent les marges. C’est un problème dont elles sont conscientes dès l’école primaire alors que les garçons ne commencent à s’interroger là-dessus qu’au collège. Ceux-ci sont plus nombreux à considérer qu’il faut une séparation entre les genres. Les garçons issus de milieux populaires sont d’ailleurs encore plus enclins que les autres à estimer que les relations entre les filles et les garçons sont problématiques.

L’école, un espace favorable aux filles

Le sentiment d’inégalité est répandu chez 45% des filles. La prise de conscience se produit généralement pendant la pré-adolescence et s’aiguise à l’adolescence lorsque les filles font l’expérience du harcèlement. Elles intègrent alors l’idée que pour se protéger, elles doivent limiter leur liberté de se déplacer.

L’école constitue un lieu-refuge : elles en identifient la fonction protectrice et profitent plus avant des ressources disponibles. En outre, elles sont plus nombreuses à considérer qu’elles peuvent demander de l’aide pour faire leurs devoirs.

Face à ces constats, l’UNICEF France recommande :

  1. Que l’on garantisse aux filles un accès aux loisirs ;
  2. Que l’on renforce l’information sur la sexualité, la santé sexuelle et reproductive et les addictions ;
  3. Que l’on accompagne les jeunes dans leur usage des outils connectés ;
  4. Que l’on conçoive et construise des espaces publics partagés où l’on favorise la mixité

Posté par UNICEF78-comite à 20:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 octobre 2018

Bientôt les stands de fin d'année

 

LA FIN D'ANNEE APPROCHE... VENEZ NOUS AIDER !

 

20171201_103515

 

La fin d'année approche... Noël, c'est dans moins de deux mois. Noël, la fête des enfants, une fête malheureusement sanglante pour certains, sans trop d'espoir pour d'autres. Comme vous le savez, c'est une période importante pour tous les bénévoles de l'UNICEF  -ils sont 5.500 en France- qui se mobilisent encore plus pour venir en aide aux plus vulnérables. C'est une période de collecte. Sans elle, l'UNICEF serait incapable de mener à bien toutes ses actions dans le monde.  

 

Avant de vous rendre sur les stands, il faut convaincre nos entourages à rejoindre notre cause. Il faut comprendre l'importance d'un achat de cartes de voeux UNICEF ou d'un don.  13 euros, le prix d'un sachet de cartes de voeux, cela représente pour l'UNICEF plus de 100 vaccins contre la polio ou la rougeole qui peuvent être fournis dans les pays qui ne disposent pas encore d'un système de santé efficace. Cela peut sauver des dizaines de vies. 

 

Alors, si vous avez un peu de temps à consacrer pour venir nous aider, vous serez les bienvenus. Plus nous serons nombreux, plus nous parviendront à mettre en place des stands de vente (cartes, peluches, livres, origamis, puzzle, poupées) et d'information. Et au delà de cette période, vous pourrez nous rejoindre pour mener sur toute l'année des actions de plaidoyer, d'encadrement autour de diverses manifestations comme la Nuit de l'Eau (au mois de mars) ou UNIDAY , la fête des enfants au mois de mai. Vous pourrez aussi représenter l'organisation à l'occasion de manifestations sportives ou culturelles. 

 

L'UNICEF 78 sera présente dans les galeries commerciales des Carrefour Montesson les 23 et 24 novembre / Carrefour Chambourcy les 14 et 15 décembre/ à Parly II du 10 au 28 décembre / au magasin Alinéa des Clayes sous Bois du 8 au 22 décembre. 

Plusieurs stands seront également ouverts sur différents marchés de Noel des Yvelines : 

                ° Salon du terroir à Andrésy  les 17 et 18  novembre

                 ° Montigny le Bretonneux 30 novembre + 1é et 2 décembre

                 ° Elancourt les 14, 15, 16 décembre

 

Les produits mis à la vente seront présentés lors d'une soirée organisée à Marly-le-Roi le jeudi 8 novembre. 

 

                       Pour nous rejoindre, merci de contacter la délégation UNICEF 78 ,

                                  30 avenue de l'amiral Lemonnier - 78160 Marly le Roi. 

                                                       Téléphone : 09-82-61-76-41

Posté par UNICEF78-comite à 17:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 octobre 2018

AUBERGENVILLE VILLE SOLIDAIRE

LA SOLIDARITE EN FETE A AUBERGENVILLE

 

20181013_122004

 

18 associations solidaires se sont données rendez-vous le samedi 13 octobre à la maison des Associations d'Aubergenville pour la deuxième année. L'occasion de se faire connaitre à la population, de recruter des bénévoles, d'échanger sur nos différentes pratiques. L'UNICEF78 était évidemment présente à cette manifestation organisée par une Ville Amie des Enfants qui a accueilli près de 400 visiteurs. 

 

Une après midi pleine d'émotions  avec notamment le passage sur scène de plusieurs pensionnaires de la maison du handicap de Limay qui ont su dépasser leurs difficultés pour chanter ou accompagner l'orchestre. Une interprétation de "comme d'habitude" a donné le frisson à l'ensemble des personnes présentes... A d'autres moments, certains ont même dansé laissant de coté leurs difficultés pour se mouvoir. 

C'était ici une illustration parfaite de promouvoir l'égalité de tous, valides comme handicapés,  une valeur reconnue dans la convention internationale des droits de l'enfant. 

Pour animer le stand UNICEF78, Asael Kimfuta, ancienne JA du lycée Hoche de Versailles était venue pour parler discrimination. Après avoir remporté le prix Amnesty International au concours de plaidoierie du Mémorial de Caen en mai dernier (avec sa camarade  lliora Amselem)  aujourd'hui étudiante sur le campus de St Quentin en Yvelines, elle reste attachée à promouvoir les valeurs de l'UNICEF avec toujours autant de dynamisme et d'enthousiasme. 

 

20181013_164441

A l'occasion de ce forum elle a rencontré la sénatrice Sophie Prima, ex-maire d'Aubergenville  qui est à l'origine de cette manifestation.  Celle-ci a reconnu son charisme et sa valeur. 

 

 

Les participants ont pu réalisé une fresque pour exprimer ce que représentait la solidarité à leurs yeux. Cette fresque est aujourd'hui exposé dans le hall de la mairie

unicef photo aubergenville

Posté par UNICEF78-comite à 22:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 octobre 2018

DES ENFANTS POUR AIDER D'AUTRES ENFANTS

 

BLANCHE DE LOUVANCOURT COURT POUR L'UNICEF

 

20180915_122206

Un samedi 15 septembre ensoleillé et sportif à Marly Le Roi. La quasi totalité des 210 enfants de l'école maternelle et élémentaire Blanche de Louvancourt, leurs institutrices, leurs parents s'étaient donnés rendez-vous dans le parc du Chenil, juste derrière la mairie pour participer à une course solidaire au profit de l'UNICEF et afin de répondre aux urgences en cours. Cette forme de manifestation n'est pas une première pour la directrice, madame Isabelle Texier. C'est la 5 ème année qu'elle organise un tel évènement  au profit de diverses associations. 

Un geste solidaire compris par l'ensemble des élèves et leurs parents qui n'ont pas hésité un seul instant à financer la course de leurs progénitures. Des parents qui, avec le professeur de gymnatique de l'établissement ont aidé à l'installation du parcours de 900 mètres. Au final, à la veille des vacances de la Toussaint, madame Texier a remis à l'UNICEF78 une enveloppe contenant près de 2.300 euros en chèques et en liquide. Un geste que nous n'oublierons pas et qui permettra d' apporter une aide indispensable à des enfants en très grande difficulté à l'autre bout du monde. Ils sont des milliers -voire des millions- dans la plus grande souffrance et le plus grand dénument au Bangladesh, au Yémen, en Syrie. Les cas de choléra sont en augmentation dans ces zones frappées par les guerres et les exodes massifs. Sans parler de ceux victimes des récents ouragans ou séismes. 

Quelques jours auparavant, un représentant de l'UNICEF s'était rendu dans les classes pour expliquer l'importance de cette course solidaire.Il a été impressionné par leur écoute.  Il a rappelé le leitmotiv qui nous gouverne : " Protéger, sauver, éduquer" les enfants les plus en difficulté. Il a évoqué le sort de millions d'enfants à travers le monde qui sont les  premières victimes des conflits ou du manque d'hygiène, de maladies souvent mortelles par manque de soins ou de médicaments, l'importance de l'éducation pour les garçons comme pour les filles...

 

Message visiblement reçu 5 sur 5. 

 

Un grand merci également au directeur du magasin Super U de Port Marly qui n'a pas hésité un instant à apporter son concours à l'organisation de cette matinée en fournissant plus de 200 bouteilles d'eau et de jus de fruits pour récompenser nos héros d'un jour qui ont su mouiller le maillot pour la plus belle cause : celle des enfants. 

 

Philippe JOND-NECAND

Posté par UNICEF78-comite à 21:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]

l'UNICEF78 EN ORDRE DE MARCHE

 

UNICEF : L'HEURE DE LA RENTREE POUR LA DELEGATION DES YVELINES

 

Avec le 8 septembre dernier la participation à plusieurs forums des associations dans des Villes Amies des Enfants....  merci aux bénévoles qui ont pu échanger avec les visiteurs de toutes ces manifestations. Une cinquantaine de personnes se sont arrêtées sur nos stands pour demander des informations sur les actions de l'UNICEF. Beaucoup se sont dites désireuses de nous rejoindre en tant que bénévoles. Bienvenue à elles ! Plus nous serons nombreux, plus nous parviendrons à transmettre les valeurs portées par l'UNICEF en faveur des enfants, et notamment les plus défavorisés. 

 

Toutes celles qui nous ont laissé leurs coordonnées seront très prochainement contactées, si cela n'a pas encore été le cas. Grace à vous, nous espérons pouvoir étendre notre réseau qui en France, compte déjà plus de 5.000 bénévoles. Vous pouvez aussi nous permettre d'entrer en contact avec des associations, des structures municipales prêtes à offrir leurs moyens ou leurs équipements afin de multiplier nos actions (exemples : clubs de natation et piscines qui pourraient participer à l'édition 2019 de " la Nuit de l'Eau"/ mise en place de courses solidaires/ spectacle de théatre....)

 

20180908_100755

  l                    le stand unicef au Pecq tenu par Philippe

 

 

Resized_20180908_131358001

 

                                       le très beau stand mis en place à Conflans Ste Honorine par Zyied et Naïla

 

 

unicef stand marly le roi

                                         le stand de Marly le Roi tenu par Josiane et Jean-Jacques et les JA du lycée De Broglie

Posté par UNICEF78-comite à 20:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]