MÊME DANS LES PAYS RICHES LA SITUATION DES ENFANTS PEUT ETRE FRAGILE

 

 

Selon le 14 ème rapport Innocenti  (centre de recherche de l'UNICEF) qui vient d'être publié, les pays riches doivent faire des efforts plus importants afin de garantir à tous les enfants un accès aux soins, à une alimentation saine et à la protection auxquels ils ont droit, comme prévus par les Objectifs de Developpement Durable (ODD). 

Ce rapport pose un premier jalon dans l'ère des ODD en évaluant et classant 41 pays de l'UE et de l'OCDE sur leurs différentes politiques pour répondre aux besoins et aux droits de leurs enfants. 

On y apprend notamment que selon cette étude, près d'1 enfant sur 5 dans les pays riches vit dans la pauvreté... avec une proportion encore plus élevée en Bulgarie, en Israel, au Mexique, en Roumanie, en Espagne, en Turquie et aux Etats-Unis !  Si d'autres dimensions sont prises en compte, les proportions d'enfants défavorisés sont encore plus élevées. Dans les pays riches, 1 enfant sur 8  souffre d'insécurité alimentaire, ce chiffre atteignant 1 sur 3 au Mexique et en Turquie.

De nombreux autres critères sont étudiés dans cette étude. Nous les examinerons à travers l'exemple Français. 

Le 14 ème rapport Innocenti vient d'être publié... et il apparait qu'en matière de politique de l'enfance, la France a encore du retard à rattraper... ce qui sous entend que l'action de l'UNICEF doit être poursuivie, voire accentuée pour alerter et sensibiliser les pouvoirs publics sur certaines situations. Le rapport conclu d'ailleurs, par un appel aux pays riches à mettre les enfants au coeur des stratégies pour atteindre les ODD. 

 

                                        

                                                             Les résultats  de la France 

Cette note résume les classements pour chaque objectif et présente les statistiques pour chaque indicateur, et inclut les grandes tendances. Note : les résultats exprimés ci-dessous sont issus d’études diverses. Toutes les sources sont disponibles et consultables dans le rapport. La France se hisse au 19e rang des 41 pays de l'UE/OCDE dans le tableau de classement.

A travers la comparaison des 9 Objectifs de Développement Durable, la France se classe au mieux en 7e position pour "éradiquer la faim" et au plus bas, en 34e position pour "la réduction des inégalités".

 

ODD 1 : mettre fin à la pauvreté En France, 17,7% des enfants vivent dans une pauvreté monétaire relative, comparable à la moyenne de 21% pour ce groupe de pays. Les transferts sociaux réduisent la pauvreté monétaire avant-transferts de 48%. 31% des enfants vivent dans une pauvreté multidimensionnelle (privés de 2 dimensions ou plus), ce qui est moins que la moyenne pour ce groupe de pays (34,7%). Ces résultats placent la France en 15e position sur 37 pays pour cet objectif.

ODD 2 : éradiquer la faim La France se place au 7e rangsur 40 pays, avec 6% d'enfants de moins de 15 ans vivant avec un adulte en situation d'insécurité alimentaire et un taux d'obésité infantile de 11,7%, soit plus bas que la moyenne (de 15,2%). Néanmoins, ce taux a tendance à augmenter légèrement depuis 2010.

ODD 3 : Santé et bien-être La France se classe en 17e position sur 39 pour cet objectif. Le taux de mortalité néonatal est de 2,5 enfants pour 1000, ce qui est comparable à la moyenne pour ce groupe de pays (2,8 pour 1000). Le taux de suicide des adolescents (âgés de 15 à 19 ans) était de 4,2 pour 100 000. En France, 27,9% des adolescents (âgés de 11 à 15 ans) ont rapporté avoir vécu des problèmes de santé mentale plus d'une fois par semaine, ce qui est plus élevé que la moyenne de 23,1%. La proportion d'adolescents (âgés de 11 à 15 ans) qui ont rapporté avoir été en état d'ivresse au cours du mois précédent était de 4,3%. Le taux de natalité chez les adolescentes est de 8,8 pour 1000 filles âgées de 15 à 19 ans, en baisse par rapport aux 10,31 de 2005.

ODD 4 : Education de qualité Avec 69,7% des enfants de 15 ans qui maitrisent les compétences de base en lecture, mathématiques et science et 99,8% des enfants scolarisés à l’école maternelle un an avant le début de l'école obligatoire, la France se classe au 14e rang de cet objectif sur 40 pays.

ODD 5 : Egaité entre les sexes Les indicateurs de cet objectif ne font pas partie du tableau de classement général, faute de données suffisantes et comparables. Néanmoins, dans les données mises en lumière dans le rapport, une étude de l’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne classe la France à la 26e place sur 28 concernant les violences sexuelles commises par des adultes sur des filles âgées de moins de 15 ans. Ces données datent de 2012 mais restent particulièrement préoccupantes.

ODD 8 : Travail décent et croissance économique La France se situe au milieu du groupe (20e place sur 39) pour cet objectif, avec 7,9% des 15-19 ans non scolarisés, sans emploi, ni formation et 7,8% des enfants de moins de 18 ans qui vivent dans des ménages sans emploi. Pour ce dernier cas, le chiffre est inférieur à la moyenne de 9%.

ODD 10 : Inégalités réduites Pour l’indice de Palma, qui compare la part de revenu des 40% les plus pauvres avec celle des 10% les plus riches la France se situe en 11e place sur 41 pays. Avec une différence relative de 44,1% entre les revenus des ménages avec enfants du 10e centile et ceux situés à la médiane -une mesure des inégalités de l'extrémité inférieure- la France se situe à nouveau en 11e position sur 41 pays. En revanche, la France est le pays où la corrélation entre le statut socio-économique et les résultats scolaires est la plus forte (enquête PISA) et se place en dernière position. Par conséquent, pour l’ensemble des indicateurs de cet objectif, la France se classe en 34e position sur 40 pays.

ODD 11 : villes et communautés durables La France se situe au milieu, en 23e position sur 36 pour cet objectif, avec une concentration de particules fines dans les zones urbaines de 11,13 microgrammes par mètre cube, supérieure au niveau international de sécurité situé à 10.

ODD 12 : Consommation et production responsables La France se place en 25e position sur 37 pour cet objectif, avec 58,4% des enfants de 15 ans informés d'au moins 5 enjeux environnementaux ou plus. Ce taux est inférieur à la moyenne de 62,1%.

ODD 16 : Paix, justice et institutions efficaces La France se situe en haut de classement de ce groupe pour le taux d'homicide d'enfants (0,25 pour 1000). Son taux de harcèlement chronique (auto-déclaré) de 11,6% chez les 11-15 ans est comparable à la moyenne de 10,8%. La France a le 4e taux le plus élevé de violences physiques (auto-déclarées) avant l'âge de 15 ans (31,8%) chez les femmes de 18 à 29 ans. Ces résultats placent la France en 21e position sur 39.